De la prévention à la rencontre dans les Pyrénées Orientales

Date de l'actualité
Image
Une bulle avec des photos de personnes en train d'échanger à l'intérieur.
Contenu

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La MSP UNILIB Santé Pia Bompas Rivesaltes a réalisé un projet original : des ateliers multi-domaines pour venir en aide aux aidants.

Mais l’histoire n’a pas commencé ainsi !

 

D'un projet pour les séniors...

Les professionnels de la MSP ont d’abord pour projet de créer des ateliers de prévention pour les séniors de leur territoire. En effet, la MSP a pour mission de santé publique de repérer et diagnostiquer la fragilité des personnes âgées à domicile. Or actuellement, sur le territoire, les habitants doivent faire plus de 20 minutes de trajets pour pouvoir participer à des ateliers de prévention, ce qu’ils ne font pas.

La MSP se saisit de cette problématique et décide de mettre en place des ateliers de proximité. L’objectif : utiliser les financements de la MSP pour répondre aux besoins des personnes du territoire.


Pour commencer, la MSP réalise une enquête de besoins auprès des aidants de leurs patients.
Les résultats ne sont pas ceux imaginés : les proches aidants de la MSP sont en grande souffrance.

Le projet prend alors un autre tournant, et l’objectif change. Dorénavant, ces ateliers devront permettre aux aidants de continuer à s’occuper de leur proche le plus longtemps possible à domicile.

Pour ce faire, 3 objectifs spécifiques :

  • Permettre aux aidants familiaux de prendre conscience de leur charge au quotidien et de la nécessité de prendre soin d’eux aussi
  • Faire découvrir aux aidants des techniques de bien-être (prendre soin de soi)
  • Les informer sur les aides financières et de répit possibles.

Si la population concernée au départ est avant tout aidant  (de 60 ans et +) de patients suivis par la MSP dont les proches sont en perte d’autonomie liée à l’âge, à une pathologie ou à un handicap, les ateliers s’ouvriront  finalement pour tout aidant quelque soit sont âge (car 1 aidant sur 2 a moins de 60 ans ).

Le projet a donc vu le jour grâce à 11 professionnels de la MSP qui ont souhaité participer à l’animation de ses différents ateliers.

Différentes propositions ont été faites aux aidants en fonction des compétences de chacun... et la quasi-totalité des propositions a été acceptée !

 

... à des ateliers pour les aidants !

Ainsi 9 ateliers déclinés en 12 séances ont vu le jour entre septembre et décembre 2023 :

  • 4 « cafés des aidants » animés par Mme Lemoine-Dalibon (Psychologue) et Mme Papadopoulou (Neuropsychologue)
  • « Aides financières et de répit » par Mme Barande (IDEL), Mme Hallouin (Responsable autonomie Maison sociale de Proximité Rivesaltes) et Mme Mariot (IDE demande APA Maison sociale de Proximité Rivesaltes)
  • Nutrition : comment manger équilibrer pour rester en bonne santé ? par Mme Périé (Diététicienne)
  • Comment garder la forme physique ? découverte APA par Mme Fernandez (Coach sportive APA Asso Pia Espace Gym)
  • Séance découverte hypnose par Mme Ravaux (IDEL)
  • Séance découverte sophrologie par Mme Flagothier (Sophrologue)
  • Séance découverte réflexologie plantaire, palmaire et crânienne par Mme Roura (IDEL)
  • Séance découverte art thérapie par Mme Garcia (Art-thérapeute)
  • Séance découverte musicothérapie par M Bordanova (Musicothérapeute)
  • Entretien pharmaceutiques individuels sur RDV à la pharmacie de Bompas par M Bosset (Pharmacien)

A noter que de nombreuses personnes ont aidé à la réalisation de ces ateliers : Mme Rodriguez (Aide-Soignante, association AT66, formatrice pour les aidants), Mme Sanchez (IDE présidente de l’association « s’unir pour mieux vous soutenir »).

Des partenaires aussi : Mr Antoine (Directeur Résidence Le ruban d’argent) qui a accueilli certains proches pour que l’aidant puisse venir aux ateliers, Mme Sarehane (IDE et responsable CCAS Mairie de Pia) pour le prêt de la salle communale, l’Association Nationale « avec nos proches » pour l’envoi de « mon journal de santé aidant » fil rouge des ateliers

Ces ateliers répondaient aux besoins prioritaires identifiés à la suite de la première enquête, à savoir : les aides financières et de répit et prendre soin de soi.

Pour l’atelier « aide de répit et financière », la MSP et sa coordinatrice ont réalisé un travail de maillage territorial et de mise en relation avec de nombreux partenaires.

« Je me suis mise à la place d’un aidant pour chercher des solutions répondant au mieux à leur besoin »

Corinne Barande - Coordinatrice de la MSP

Un fois le projet monté, il y a eu un travail sur l’évaluation. Un questionnaire a été fait au début des ateliers avec l’échelle du Zarit. Il a été reproposé à la fin des ateliers afin d’avoir un comparatif.

Il y a aussi eu un questionnaire de satisfaction.

A la création de ce projet, une première demande de subvention avait été faite auprès de la Conférence de Financeurs de la prévention de perte d’autonomie, puis, à la suite d’un refus, à Cap Prévention Sénior, qui s’est vu refusée aussi.

Le projet étant déjà bien avancé, la MSP a choisi de financer ce projet par elle-même en prenant sur le budget ACI. La conclusion de ce choix, c’est qu’un aidant sur deux avait moins de 60 ans, ce qui n’aurait pas été possible avec les subventions puisque dans les critères de sélection imposés pour les participants, ils devaient avoir à minima 60 ans.

« Si on avait eu les subventions on n’aurait jamais pu réaliser ses accompagnements par le biais de ses ateliers. Cela nous aurait privé de la moitié de nos aidants. »


Corinne Barande - Coordinatrice de la MSP

La MSP retiendra que ces ateliers ont permis aux personnes présentes de sortir de l’isolement dû à leur statut d’aidant. Les professionnels qui se sont investis dans ce projet, ressortent eux aussi satisfait de ce travail avec les habitants du territoire et de l’impact positif qu’ils ont pu avoir.

Il n’est pas prévu d’ateliers sur 2024, en effet, le travail réalisé et la mise en relation avec les association, structures et organismes départementaux et nationaux, ont permis un travail de centralisation des informations.

Aujourd’hui, dans la MSP, l’aidant est orienté vers la coordinatrice qui va le mettre en relation avec les partenaires adaptés.

Le conseil de Corinne :

« Je voulais dire aux équipes après cette expérience : il ne faut pas baisser les bras lorsqu’on manque de financement. Parfois on a envie de tout laisser tomber, et pourtant la résilience peut nous faire avancer plus loin. »

 

Autres actualités

  • Fécop

Formations PACTE

Qu’est-ce que la formation Pacte ? Qui peut réaliser cette formation ? 

  • Régionale

Prévention DENGUE / CHIKUNGUNYA / ZIKA

Prévention Dengue, Chikungunya et Zika : les informations à savoir, et les informations à transme

  • Fécop

Le guide pratique : Les Protocoles de Coopération Locaux

Retrouvez tous nos conseils et les actualités concernant cette innovation pour les soins primaire

Info COVID-19

Actus, infos, annonces officielles…

Toute l'information pour les équipes